ASSILASSIME SOLIDARITE LANCE SON TOUT NOUVEAU PRODUIT BAPTISE ‘CREDIT STOCKAGE’.

Dans le but de diversifier son offre de service et répondre de mieux en mieux aux besoins de ces bénéficiaires, l’institution de microfinance sociale Assilassimé Solidarité (A S) vient de lancer à Lomé un nouveau produit baptisé ‘Crédit stockage’.

Ce fut le lundi 16 Septembre 2019 à l’hôtel Saint Paulos lors d’un atelier de formation des équipes de terrain de 3 agences Agoè, Tokoin et Adidogomé retenues comme pilotes.

En effet, avec le soutien et l’accompagnement de l’ONG Luxembourgeoise ADA depuis 2018, Assilassimé Solidarité a élaboré et exécute un projet de finance agricole qui permet d’octroyer du crédit au monde rural pour la production de diverses denrées dont les céréales.

Lors des missions prospectives auprès de ces populations d’agriculteurs dans la préfecture de Amou où l’organisation a implanté une agence ; le manque de débouchés pour la vente des récoltes est ressorti comme une des principales difficultés auxquelles les paysans sont confrontés, et ils sont de ce fait contraints à brader leurs produits à des acheteurs véreux ;

Une bénéficiaire en milieu rural entrain de sécher ses récoltes de maïs .

Dans le même temps, Assilassimé Solidarité a relevé que plusieurs de ses emprunteurs à Lomé pratiquent l’activité de stockage de céréales mais avec un type de crédit normalement conçu pour la réalisation d’AGR devant tourner au quotidienne : le ‘crédit Aménovi’. Non seulement elles souffrent beaucoup pour aller s’approvisionner sur différents marchés à l’intérieur du pays, mais en plus le type de crédit dont elle disposait ne leur permettait pas de tirer un meilleur profit de leur activité.

Le nouveau produit de ‘crédit stockage’ s’inscrit donc dans le cadre du projet de finance agricole et vise à promouvoir l’activité de stockage de 2 spéculations à savoir le maïs et le haricot, parmi les bénéficiaires à Lomé, tout en créant par le même coup des opportunités d’écoulement des récoltes des paysans financés en milieu rural à travers un mécanisme de ‘mise en relation producteurs-commerçants’.

Pour cette phase pilote de trois mois (d’ici à Décembre 2019), 250 commerçantes venant des agences de Tokoin, Adidogomé, Agoè et expérimentés dans l’activité de stockage de spéculations maïs et haricot, bénéficieront de financements de leurs activités à travers ce crédit stockage.

Tout comme les autres services et produits de crédits de Assilassimé Solidarité, le crédit stockage est une offre de service financier suivant la méthodologie de groupe à responsabilité individuelle.

Ainsi, les postulants qui sont des membres au sein des groupes préalablement constitués et accompagnés par les animateurs de Assilassimé Solidarité pourront accéder à du crédit allant de 150 000 jusqu’à 3000 000 F CFA pour une durée de 3 à 10 mois. Une des particularités majeures de ce nouveau produit, comparé au ‘crédit Aménovi’, est qu’il accorde au commerçant emprunteur un temps de différé de 3 à 6 mois avant le début des remboursements ; ceci le rend bien compatible avec ce genre d’activité qui demande de garder au moins pendant 3 mois les produits payés avant de les revendre.

Aux dires du Directeur Exécutif d’Assilassimé Solidarité M. Jacques AFETOR, « si cette expérience pilote abouti à des résultats satisfaisants, alors le nouveau produit du ‘crédit stockage’ pourra s’étendre à l’ensemble des bénéficiaires dans nos 8 agences l’année prochaine » ;.Il a donc invité les responsables d’agences, les animateurs et gestionnaires de groupes présents à se prêter aux formations qui seront déroulées à leur intention pour une implémentation efficace du projet parmi les bénéficiaires.

 

Leave a Comment