Journée mondiale de lutte contre le VIH-SIDA

La Journée a été lancée par le Directeur Exécutif d’Assilassimé Solidarité, Jacques AFETOR, qui a remercié les bénéficiaires et les invités pour leur présence et leur ponctualité. Les officiels ont ensuite tenu leur discours. Le Directeur Pays d’ONUSIDA, le Pr MOUALA, a débuté par une allocution présentant quelques chiffres concernant la pandémie : 18 millions de personnes sont traités grâce aux ARV sur 36 millions de malades. La prévalence de la maladie est plus forte chez les femmes (3.1%) que chez les hommes (1.7%) au Togo ; les femmes sont également infectées plus jeunes. Les trois enjeux majeurs à l’heure actuelle sont le dépistage, l’accès pour tous les malades aux ARV et le soutien économique et social aux PVVIH. Le Pr. MOUALA a également noté l’inscription de ces défis dans plusieurs des Objectifs du Développement Durables (ODD 5 – égalité des sexes ; ODD 9 – entrepreneuriat ; ODD 17 – partenariats).
Par la suite, son Excellence l’Ambassadeur d’Égypte a tenu à prononcer quelques mots sur les activités de son Ambassade envers les femmes et en lien avec la Journée mondiale de lutte contre le sida. Suite à cela, l’accent a été mis sur l’autonomisation des femmes et leur importance dans le développement national.
Madame OTIMI, représentante de la Ministre de l’Action Sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation a mis en avant les efforts du gouvernement dans la lutte contre le VIH et l’accroissement de l’autonomisation de la femme. La représentante a promu la vision du Président de la République et les objectifs de la Stratégie de Croissance Accélérée et de Promotion de l’Emploi (SCAPE), et ceux de la Politique Nationale pour la Promotion de la femme, pour l’Equité et l’Egalité de Genre (PNEEG).
Enfin, le Coordinateur Pays d’Entrepreneurs du Monde Togo a exprimé sa gratitude envers les bénéficiaires présentes pour cette journée. Suite à la présentation du travail d’Entrepreneurs du Monde dans le monde et au Togo, M. PHILOUZE a mis l’accent sur l’appui à l’autonomisation des femmes grâce aux services financiers et non financiers.

Leave a Comment